Temps pour maman

A mon époque ... (colonne en défense de gimbaza)


À mon époque, les enfants étaient différents, les femmes habillées plus modestement, les hommes plus masculins, les maladies moins nombreuses, les accidents d'avion… chacun de nous, s'il ne formulait pas une telle opinion, l'avait au moins entendue. Cela concerne tous les enfants, les femmes, les adolescents et les adultes. Bien que ce type de critique soit tout à fait compréhensible et inoffensif, s’il tombe des lèvres de vieillards qui ne comprennent pas le monde aujourd’hui et ne se retrouvent pas dans de nouvelles réalités, il émerveille et rit quand je l’entends des lèvres d’enfants d’une vingtaine d’années.

Nous, enfants de la fin des années quatre-vingt-dix, élevés par la cour et les batteurs ... un non-sens! La plupart d’entre nous avaient des jeux sur ordinateur (le bon vieux Pegasus n’impressionnait pas les utilisateurs de consoles modernes aujourd’hui, mais c’était un succès absolu), découpés en frites et en bonbons sans modération (car donner du sucre aux enfants est une invention relativement nouvelle) et siroté de cola. Nous avons fait exactement ce que font les enfants d'aujourd'hui.

... les enfants étaient plus indépendants.

Oui. Mais ce n'était pas leur mérite. Dans un monde sans lave-vaisselle, produits semi-finis, coton non fumant et produits d'entretien auto polissants, les mères avaient beaucoup de travail. Libérer l'enfant dans la cour garantissait du temps et la capacité de faire face aux tâches ménagères. Et l'enfant a acquis des compétences de travail en équipe et l'indépendance. Pourquoi ne peut-il pas être répété aujourd'hui? Parce que la plupart des chantiers actuels sont en fait des parcs de stationnement.

Je me souviens d'avoir joué comme un cours de rue dans mon enfance. Il arrivait parfois qu'une voiture venant en sens inverse interrompait le match, mais compte tenu de sa fréquence, il s'agissait d'un inconvénient mineur. Je vivais dans une grande ville à l'époque. Aujourd'hui, je vis à la campagne, il y a une école à quelques centaines de mètres de mon bloc. Quatre croix de route se tiennent sur une distance de deux kilomètres. Conducteurs ivres, pirates adolescents.

Il n’est pas surprenant que les mères n’envoient pas leurs enfants seules dans les cours de quartier. Ajoutons l'accès à l'information - les psychopathes et les pédophiles ont toujours existé. Il n'y en a pas plus aujourd'hui qu'il y a des années, mais chaque cas est complètement absurde (rien n'augmente l'auditoire plus que le mal d'un enfant).

En écoutant, en lisant et en regardant trois cents documents sur un seul et même dégénéré, la mère moyenne a l’impression qu’un tueur psychopathe ou un prêtre pédophile est la norme! Il se cache à chaque tour, vous devez donc enfermer votre enfant dans la maison pendant quatre déclencheurs pour le rendre sûr! Les enfants sont toujours comme avant, ils sont indépendants autant que le permettent les adultes.

... eu plus d'imagination.

C'est aussi notre mérite. Nous stimulons et éduquons 24 heures par jour. Nous avons oublié que les jeux les meilleurs et les plus créatifs sont nés de ... BORING. Laissez votre enfant s'ennuyer au lieu de mettre de nouveaux jouets et gadgets. Jouons "juste quelque chose" par nous-mêmes.
Le parent moderne s'est perdu et a laissé les annonces et la mode devenir fous. Nous achetons pour le pouvoir - tout pour le développement de l'enfant. Cela signifie-t-il qu'une fois les enfants n'ont pas grandi? Imaginez qu'il y a des années, les enfants ... rampaient seuls! Vous n'avez pas besoin d'une "valse pour apprendre à ramper" pour 100 PLN. Non seulement cela, VISITÉ sans stimulation des carrousels modernes en noir et blanc pour bébé de bébé archdrym. Les noms des parties du corps ont été donnés par la mère, qui a expliqué pendant le bain: et maintenant nous lavons la jambe, le bras, tout le reste de Peter. La même chose avec les couleurs. Aujourd'hui, vous avez besoin d'un jouet robotique, de préférence criant dans cinq langues, une fois qu'il y avait de l'herbe, du soleil, du ciel et des fleurs colorées dans le jardin. Et malgré le manque de stimulation high-tech du développement dès la première seconde de vie, l’humanité existe. De plus, nous avons de l'électricité, des antibiotiques, nous volons dans l'espace et nous opérons à cœur ouvert. Et dire que Pasteur et Balzac n’avaient pas d’élève chiot!

... ils n'étaient pas si malades.

Oui, car les plus malades n'avaient aucune chance de survie. Aujourd'hui, nous avons déjà un impact sur l'enfant pendant la période fœtale: nous soutenons les grossesses en danger, les femmes déterminées passent des mois entiers pour sauver la vie du tout-petit. Une fois, toutes les grossesses "faibles" se terminaient naturellement. Aujourd'hui, nous sauvons les bébés prématurés, qui nécessitent souvent de nombreuses années de rééducation et de traitement. Les cancers, les allergies sont aussi exceptionnellement gros, mais c’est en grande partie la faute de la civilisation. Quoi qu'il en soit, dans chaque famille, il y a probablement une histoire triste à propos d'un enfant qui est décédé il y a de nombreuses années sans aucune raison, ou pour une raison qui aurait du mal à convaincre le médecin d'aujourd'hui: le soir, il buvait de l'eau sale dans une flaque d'eau et le matin, il ne se réveillait pas, mangeait un morceau chaud gâteau à la levure, etc. Très probablement, il est mort d'une maladie que nous connaissons bien aujourd'hui, et il était "parti".

... étaient plus polis.

Ils n'étaient pas. Ils ont souvent été fessés et ont peur de la colère de leurs parents, et donc de la malice secrète. Demandez à votre grand-père, père, oncle. Peut-être trouveront-ils le courage d'admettre les meilleurs "chiffres". Ou peut-être avez-vous le courage d'admettre le vôtre?

... et mieux élevé.

Eh bien, cette accusation m'amuse le plus. Quelle est la faute de l'enfant si ses parents ne lui ont pas inculqué les principes de bonnes manières? Ils n'ont pas eu le temps d'enseigner "s'il te plaît" ou "merci"? Quelle est la faute de l'enfant que les parents enseignent le manque de respect? Malheureusement, cela est clairement visible dans le cas du comportement envers les enseignants. Du modèle dans lequel l'enseignant était respecté à un point tel que les parents n'ont pris en compte aucune traduction de la part de l'enfant (de plus, l'élève aurait pu être frappé par une règle aux mains pour la moindre infraction), nous sommes passés directement au modèle dans lequel l'enseignant est l'ennemi. Chacun est une manifestation du fait que "le singe est pris au piège du calcul", pas que le parent néglige l'enfant et ne voit pas ses problèmes. Il n'y a personne qui veuille assister à l'entretien, mais il y a ceux qui sont tous blâmés pour l'échec de l'enfant à l'école volontairement imputé à l'inefficacité des enseignants. Et les enfants écoutent. La culture ou le manque de culture ne peuvent pas être appris dans les livres. Vous pouvez seulement la sortir de la maison. Et s’il n’ya rien à supprimer, il est plus facile de se passer de «tels moments».